Choisir son dosage de nicotine

Il est peu probable que vous soyez surdosé, on le ressent très vite... mais vous êtes peut-être sous-dosé !

Alors de quel dosage de nicotine avez-vous besoin ? La réponse est loin d'être simple et dépend de votre métabolisme et de ce que vous voulez faire avec la cigarette électronique. Chez Vapo-DEPOT nous distinguons 4 situations :

1) VOUS FUMEZ et voulez vraiment ARRETER DE FUMER

Vous avez raison, respirer la fumée de végétaux brulés tue à cause des particules fines, des goudrons et du monoxyde de carbone, que ce soit avec du tabac, de la salade séchée ou une cheminée qui tire mal. Vous pouvez parfaitement remplacer le tabac avec la vape, à condition d'utiliser des liquides fortement dosés en nicotine pour ne pas ressentir d'effet de manque. Optez pour un dosage d'au moins 15 mg/ml pendant quelques semaines, sans fumer bien entendu. Une fois le tabac éliminé vous pourrez passer au choix à la situation 3 ou 4.

2) VOUS FUMEZ et voulez faire des ECONOMIES par rapport au tabac

Vous avez raison, car ces économies augmenteront votre pouvoir d'achat tout en préservant votre santé. Les e-liquides étant au même prix quel que soit le dosage, plus votre dosage sera élevé et moins votre nicotine sera chère. Optez pour un dosage d'au moins 15 mg/ml pendant quelques semaines : vous serez satisfait plus rapidement et en conséquence vous en consommerez moins. Dans cette situation, on est souvent tenté de fumer quand même quelques cigarettes par jour grâce aux économies réalisées... mais dans ce cas il n'y aura  pas de bénéfice pour la santé : fumer 2 ou 30 cigarettes par jour ne fait aucune différence par rapport au risque de cancer. Une fois le tabac totalement éliminé vous pourrez passer au choix à la situation 3 ou 4.

3) VOUS NE FUMEZ PLUS (bravo !) et voulez CONSERVER le geste et la nicotine

Pourquoi pas ? Malgré ce que croient 80% des français, il est prouvé scientifiquement que la nicotine n'est pas cancérigène, ni même plus dangereuse que la caféine, tant que la dose n'est pas excessive. Et comme une surdose de nicotine ôte toute envie de fumer ou vapoter, on ne se surdose pas – ou pas longtemps. Vous avez démarré avec un dosage élevé, vous pouvez éventuellement baisser votre dosage progressivement si vous trouvez que cela vous pique trop la gorge. Mais gardez à l'esprit que si vous avez besoin de nicotine, plus le dosage sera faible et plus vous devrez vapoter. C'est d'ailleurs assez facile de savoir quel dosage il vous faut simplement en vapotant :

  • Après quelques dizaines de bouffées vous avez encore besoin de vapoter ? Dosage trop faible, remontez-le !
  • Après quelques bouffées votre tête tourne et vous n'avez plus envie de vapoter ? Dosage trop fort, baissez-le !

4) VOUS NE FUMEZ PLUS (bravo !) et voulez vous DEBARRASSER de la nicotine

Pourquoi pas ? Ce sera un fil à la patte de moins. Vous devrez baisser votre quantité de nicotine progressivement jusqu'à vapoter sans nicotine, mais SANS AUGMENTER VOTRE CONSOMMATION en quantité de flacons, ce qui est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. En effet, vapoter le double avec un dosage réduit de moitié équivaudrait à ne rien réduire du tout, ce serait juste comme passer d'un litre de vin à deux litres de bière...ce qui est pire. Une fois la nicotine éliminée, vous aurez le choix entre continuer ou arrêter la vape, et cela ne dépendra que de votre addiction au geste.

Et le conseil "dosage = quantité de cigarettes par jour" ?

Selon ce conseil très répandu, un fumeur de 3 cigarettes par jour doit vapoter du 3 mg/ml à longueur de journée alors que fumer ne lui prenait que 3 fois 3 minutes. Un fumeur de 6 cigarettes, du 6 mg/ml, etc... jusqu'au "gros" fumeur avec du 18 mg/ml... vous trouvez ça logique alors qu'ils fumaient tous les mêmes cigarettes délivrant la même dose ? Avec ce système simpliste, tous les vapoteurs sont forcés de vapoter en permanence pour obtenir leur "dose" alors que certains n'allumaient une cigarette que quelques fois par jour !

Nous le détaillons pour information SANS LE CONSEILLER :

  • 0 mg/ml pour les non-fumeurs
  • 3 mg/ml pour 1 à 3 cigarettes par jour
  • 6 mg/ml pour 4 à 6 cigarettes par jour
  • 11 ou 12 mg/ml pour 7 à 12 cigarettes par jour
  • 16 ou 18 mg/ml pour plus de 12 cigarettes par jour

Ce conseil facile à retenir est surtout préconisé par certains vendeurs dans le but de faire consommer le maximum de liquide possible à leurs clients, allez savoir pourquoi... Cela dit ils sont très convaincants car à force de le répéter ils ont fini par y croire. Vous n'êtes pas forcé de faire de même...