Vous ne pouvez pas commander depuis votre pays ! Undefined

Les deux façons de vapoter : le tirage DIRECT et le tirage INDIRECT

Si vous vapotez, c'est probablement que vous êtes un ancien (ou bientôt ancien) fumeur. Vous deviez être habitué à aspirer une bouffée de fumée dans la bouche puis ensuite avaler - ou pas - cette fumée dans les poumons. C'est le tirage INDIRECT pratiqué par une large majorité de fumeurs - et de vapoteurs, et la densité de vapeur est privilégiée.

Vous pouviez également être fumeur de chicha (ou narguilé) auquel cas vous deviez être habitué à inhaler directement la fumée dans les poumons (ce qui était possible parce qu'elle était avant passée à travers l'eau). C'est le tirage DIRECT, pratiqué également par certains vapoteurs, où le débit de vapeur est privilégié.

Que le tirage soit INDIRECT ou DIRECT, et que la fumée soit avalée ou pas, vous aviez ensuite la possibiliter d'expulser la fumée par la bouche ou par le nez, les saveurs du tabac étant mieux ressenties dans ce dernier cas.

Ces deux méthodes de tirage existent également pour les vapoteurs, et pour ce faire il existe deux types de clearomiseurs : ceux prévus pour le tirage INDIRECT et ceux prévus pour le tirage DIRECT.

Le tirage INDIRECT

MTL (Mouth To Lung) en anglais

Vous vapotez comme vous fumiez votre cigarette. Vous remplissez votre bouche avec 1/10ème de litre de vapeur, puis vous l'aspirez éventuellement dans vos poumons tout en respirant normalement. Vous n'avez pas besoin d'un gros tuyau, vous pourriez le faire avec une paille. 

Cela prend entre une et trois secondes et pour fabriquer cette petite quantité de vapeur une puissance de 7 à 15 Watts vous suffira.

Pour remplacer la fumée de cigarette, vous aurez besoin de liquides dosés typiquement à 12 mg/ml (en fait de 6 à 18 mg/ml suivant vos besoins).

Une petite batterie vous suffit, et vous pouvez ne la recharger qu'une fois par jour.

La majorité des clearomiseurs proposés par Vapo-DEPOT sont conçus pour le tirage INDIRECT sans aucune mention particulière. Leur débit de vapeur est en général trop faible pour une utilisation en tirage direct.

Le tirage DIRECT

DL (Direct Lung) en anglais

Vous vapotez comme vous fumiez votre chicha. Vous respirez de la vapeur, de l'ordre d'un demi-litre litre ou plus. Cela nécessite un débit important, il vous faut donc un gros tuyau, cela ne serait pas possible avec une paille car ce serait très fatigant et surtout beaucoup trop long.

Cela prend entre deux et cinq secondes, et pour fabriquer cette grande quantité de vapeur il vous faudra une puissance de 30 à 60 Watts.

Vous aspirez 4 fois plus de vapeur qu'en tirage INDIRECT, un dosage 4 fois moindre, soit 3 mg/ml, suffira pour remplacer la fumée de cigarette.

Vous avez besoin d'une gros mod, et vous avez des batteries de rechange dans votre poche.

Les clearomiseurs conçus pour fonctionner en tirage DIRECT sont signalés comme tels avec un lien vers cette page. Leur densité de vapeur est en général trop faible pour une utilisation en tirage direct.

 

Un clearomiseur pour le tirage DIRECT et INDIRECT, au choix ?

Certains clearomiseurs disposent d'une puissance élevée et d'un réglage de débit permettant un fonctionnement en tirage DIRECT ou INDIRECT, par simple réglage de leur débit, de la puissance de la batterie, et de leur résistance. La série des CUBIS et CUBIS PRO de JOYETECH en est un des rares exemples, avec des résistances suffixées MTL (tirage indirect) ou DL (tirage direct).

 

Vape directe ou indirecte ? Ces deux façons de vapoter sont fondamentalement différentes, et c'est à vous de choisir laquelle vous allez adopter, en gardant bien à l'esprit les points de vue suivants :

Du point de vue quantité de nicotine, vapoter du 12 mg/ml à 10 Watts est pratiquement équivalent à vapoter du 3 mg/ml à 40 Watts. Il faut juste 4 fois plus de liquide pour obtenir la même quantité de nicotine. Cela me rappelle l'histoire d'un copain qui avait arrêté de boire son litre de rouge à 12 degrés pour réduire sa quantité d'alcool, et qui s'était mis à la bière à 6 degrés. Bon, il consommait un pack de 2 litres, mais il était persuadé d'avoir fait des progrès... noyer le pastis n'a jamais empêché de rouler sous la table - ni de finir la bouteille.

Du point de vue absorption de nicotine, il en passe beaucoup par les muqueuses buccales, et encore plus dans les poumons si la vapeur est ensuite avalée. En ce qui concerne l'absorption de nicotine, la prétendue efficacité de l'inhalation est à classer dans la catégorie des légendes urbaines. Les vapoteurs "en direct" n'absorbent pas une grande quantité de nicotine parce que la vapeur va directement dans les poumons, mais juste parce qu'ils inspirent une grande quantité de vapeur...  Et ils sont obligés d'utiliser des dosages très faibles, parfois 1 ou 2 mg/ml, car dans le cas contraire ils s'écrouleraient au bout quelques taffes.

Du point de vue santé, la cigarette électronique est 95% moins dangereuse que le tabac, c'est d'ailleurs plus parlant de dire 20 fois moins. Les 5% restants sont dûs par principe de précaution à une incertitude au sujet des arômes (donc ce n'est même pas sûr) qui ne sont pas expressément prévus pour les poumons, conçus par Dame Nature pour respirer de l'air pur et rien d'autre. Quant à la nicotine, le propylène glycol et la glycérine végétale pas trop chauffée, ils sont aujourd'hui considérés comme innoffensifs. Est-ce alors bien nécessaire d'absorber 4 fois plus d'arômes directement dans les poumons quand tous les récepteurs olfactifs sont situés dans le nez et toutes les papilles gustatives dans la bouche ?

Du point de vue porte-monnaie, vous savez que vapoter 2 flacons de 3 mg/ml par jour vous reviendra simplement 4 fois plus cher que vapoter un demi-flacon de 12 mg/ml par jour. De là à penser que quand certains vendeurs vous conseillent de "baisser votre taux de nicotine", ils pensent surtout à augmenter le volume de leurs ventes, avouez qu'il n'y a qu'un pas ! Ils ne peuvent plus ignorer aujourd'hui que bien peu de vapoteurs arrivent à baisser leur taux de nicotine sans augmenter leur consommation, tout simplement parce qu'ils ont besoin de leur dose. La nicotine, c'est tout ou rien, point barre. C'est pour cela que c'est aussi difficile de baisser sa consommation de tabac.

En règle générale, plus votre taux de nicotine sera faible et plus vous aurez besoin de vapoter pour obtenir votre dose, celle dont votre cerveau a besoin. Jusqu'à vapoter en permanence du 3 mg/ml... et passer votre temps à respirer du propylène glycol, de la glycérine végétale, et des arômes. Paradoxalement, moins un liquide contient de nicotine, et plus il est susceptible d'être dangereux pour votre santé.

En clair, un vapoteur en DIRECT à 40 Watts, même sans nicotine s'expose 4 fois plus qu'un vapoteur en INDIRECT à 10 Watts quelque soit son taux de nicotine. C'est la puissance de votre cigarette électronique et la quantité de liquide consommé qui comptent.

Pour toutes ces raisons, Vapo-DEPOT préconise le tirage INDIRECT

Sur une longue durée, nous conseillons :
Une puissance de 25 Watts au maximum
Un dosage de 6 mg/ml au minimum

(*) A moins, bien sûr, que vous vapotiez à 0 mg/ml, auquel cas vous pouvez facilement vous arrêter de vapoter.


Copyright © Vapo-DEPOT 2017 - Reproduction interdite - Tous droits réservés